mardi 6 avril 2021

Là où chantent les écrevisses Delia Owens

 


Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur « la Fille des marais » de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Pourtant, Kya n’est pas cette fille sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent.

A l’âge de dix ans, abandonnée par sa famille, elle doit apprendre à survivre seule dans le marais, devenu pour elle un refuge naturel et une protection. Sa rencontre avec Tate, un jeune homme doux et cultivé qui lui apprend à lire et à écrire, lui fait découvrir la science et la poésie, transforme la jeune fille à jamais. Mais Tate, appelé par ses études, l’abandonne à son tour.

La solitude devient si pesante que Kya ne se méfie pas assez de celui qui va bientôt croiser son chemin et lui promettre une autre vie.

Lorsque l’irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même…

Delia Owens est née en 1949 en Géorgie, aux Etats-Unis. Diplômée en zoologie et biologie, elle a vécu plus de vingt ans en Afrique et a publié trois ouvrages consacrés à la nature et aux animaux, tous best-sellers aux USA. SOURCE SEUIL 

Mon avis :

Ce livre m'a été prêté par ma belle-sœur, merci Isa ;-)

J'ai apprécié ma lecture mêlant plusieurs thèmes qui m'intéressent : la nature, la solitude, l'amour et également une enquête policière.

Delia Owens nous livre le portrait de Kya qui, très tôt est abandonnée par tous les membres de sa famille. Ils la lassent dans la maison au fin fond du marais. Enfant, Kya va devoir se débrouiller seule et va tout de suite rejeter la société pour vivre au sein de la nature.

Les marais sont là pour elle, un espace très sauvage qui sait aussi donner à qui apprend à le connaitre des moyens de subsistance et de protection.

Mais vivre seule n'est au bout du compte pas si facile et la jeune Kya va malgré tout essayer de sortir de cette solitude et de cette vie en dehors de la société des hommes.

Il y aura des hommes pour Kya.

Tate le premier sera le plus important dans sa vie. Il lui apprendra à lire et compter tout en restant dans le marais et en partageant sa passion pour la nature.

Il y aura Jumping aussi un homme noir qui sera là pour Kya dans biens des situations compliquées.

Et puis il y aura Chase également ce même homme que l'on découvre mort en tout début de roman en bas d'une tour de guet.  C'est cette mort suspecte qui va pour l'enquête nous faire remonter dans le passé des protagonistes du marais.

Les chapitres de ce livre se situent à différentes périodes de la vie de Kya.

C'est un roman sur la différence, sur ce qu'elle inflige aux individus qui vivent à part.  

Mais aussi finalement sur le besoin humain d'être avec les autres et de se conformer à la société. Sur ce besoin viscéral pour l'homme, d'appartenir à une société, un groupe, un foyer.

Kya a une force de caractère admirable et toute petite on peut se demander un instant si c'était possible de survivre ainsi ... Mais ce livre nous embarque avec plaisir dans cette histoire.

Des personnages positifs traversent la vie de Kya. Je pense à Jumping et à sa femme. A Tate bien entendu et à l'un de ses frères.

Il y a surtout dame nature, les oiseaux, les crustacés, les arbres, les plantes ... Kya y puise toutes sortes de ressources !

Delia Owens a publié des ouvrages sur la nature et les animaux et on ressent toutes ses connaissances dans ce livre. 

Elle décrit le marais avec intelligence et poésie.

Je me suis attachée à cette gamine et je l'ai suivi au plus profond du marais là où elle se fondait avec tant de facilité. Dans son univers.

J'ai espéré qu'elle soit enfin aimé et malgré tout intégré à un foyer...

Ce livre m'a beaucoup plu j'ai aimé accompagné Kya dans les passages de sa vie d'enfant à adulte.

Là où chantent les écrevisses m'a fait penser au livre "De pierre et d'os" de Bérengère Cornut car comme dans ce dernier on s'intéresse à la vie d'une jeune femme enfant puis femme évoluant seule dans une nature sauvage exigeante et aussi foisonnante et où la poésie au contact de la nature se déploie admirablement.

Alors chers amis, n'hésitez pas à partir 

à la découverte du marais en suivant les traces de Kya. 

Mais chut, il faut être très silencieux pour n'effrayer personne ...

 

" Tandis qu'elle s'éloignait elle comprit que plus personne ne verrait jamais ce banc de sable. les éléments avaient crée ce bref sourire de sable toujours changeant et dessiné sa courbe. A la prochaine marée les vagues en créeraient une autre, puis une autre encore, mais plus jamais celui-ci. Celui qui l'avait accueillie. Celui qui lui avait livré un secret ou deux"

 Bonne lecture à vous et bon confinement ! 

Ben oui, c'est reparti pour un tour avec les livres pour seule évasion à moins d'avoir un marais à moins de 10 kms à vol de héron cendré !


" Elle s'imagina marcher dans l'eau bouillante et s'avancer vers cet endroit paisible au-delà des vagues, des mèches de ses cheveux accrochées comme des aquarelles noires à l'océan d'un bleu pâle, ses longs doigts et ses bras traînant à la surface à peine éclairée.

Tout rêve de fuite- même vers la mort - monte toujours vers la lumière. Le gros lot continuerait à briller, hors de portée, jusqu'à ce qu'elle s'enfonce dans la mer et se couche dans l'abysse du silence. Enfin hors de danger. Mais l'instant de la mort n'est pas encore fixé. "



3 commentaires:

  1. J'ai préféré l'aspect nature, moins le côté policier et amoureux...
    Quant aux hérons, parfois je n'ai même pas à sortir de chez moi pour en voir. En tout cas à moins de 10 km j'ai plein de faune... Mais pas de librairie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Keisha,
      oui l'aspect nature est très bien rendu dans ce livre l'auteure en est une fine connaisseuse.
      Moi j'ai la chance d'avoir la nature pas loin presque dans un rayon de 10 kms et même une librairie !
      Mais pas la mer ni l'océan ... snif
      Bisous

      Supprimer
  2. Bon livre, dépaysant, qui se lit avec plaisir, malgré quelques longueurs dans l'histoire d'amour avec Chase. Bises Didi. Lily Framboise

    RépondreSupprimer