samedi 4 juin 2011

Dernière lecture avec John Irving : Dernière nuit à Twisted River

Épisode trois de ma belle histoire avec JOHN IRVING, c'est la lecture de son "petit" dernier (enfin quand je dis petit je me comprend car en la matière Irving est plutôt dans la catégorie pavé !)

J'étais en attente de ce livre et des frémissements de la blogosphère le concernant car même si j'ai aimé Je te retrouverai? je n'avais pas été époustouflée ni complètement conquise.

Alors j'attendais de son dernier qu'il me fasse l'effet magique de mes préférés !


Janvier 2011 le livre sort en France, il est magnifique avec sa belle couverture immaculée et ce pin torturé !

"Depuis sa nouvelle cabane d'écrivain, il apercevait un pin torturé par le vent, presque courbé en deux. Quand tombait une nouvelle averse, et qu'on atteignait le blanc absolu, au point que se confondaient les rochers de la rive et les glaces de la baie, il s'émerveillait de voir le petit arbre chétif s'éccrochr à la vie avec une telle ténacité."

La blogosphère frémit, les lecteurs sont enchantés (je note entre autre  l'avis et les sensations de Mango ICI ), du grand Irving qu'ils disent ! 

Il me le faut ! Et il sera à moi,  cette fois ci, dans ma bibliothèque avec mon ex-libris !

Au nord du Nord, au pays des bûcherons et des flotteurs de bois -les draveurs -, il était une fois un petit cuisinier boiteux et son fils de douze ans, gamin impressionnable à l’imagination peuplée d’ours indiscrets. Ils avaient pour garde du corps Ketchum, l’ogre anarchiste, ivrogne, rusé, noiseur, faux illettré à l’intelligence incisive.
A l’image de la Twisted River torrentielle, ce récit d’une vengeance impitoyable bourlingue son lecteur d’ethnies en états sur trois générations, rencontre explosive entre l’Orient et l’Occident, comédie de mœurs culinaires, tragédie des portes mal fermées entre la splendeur d’une nature meurtrière et la quiétude imprudente du foyer.
Un chien héroïque, une Mustang bleue fantôme, une ange atterrie dans la fange : le chef Irving nous réserve toutes les surprises de son art consommé dans un roman qui se dévore et se déguste jusqu’à la dernière page. Bombe glacée pour tout le monde au dessert !

Encore une fois je suis tombée sous le charme ! J'ai attendu un peu avant de l'entamer car je savais qu'il me faudrait du temps pour le déguster et m'en imprégner, je savais que comme tout livre d'Irving je devais rassembler des conditions de lecture idéales, qui sont les vacances et l'immersion dans son univers.
Il fallait que je me laisse emporter et lire lire et lire encore ! Ainsi je l'ai commencé lors des vacances de printemps loin de toutes sources internet, qui parfois je l'avoue, me détournent de la lecture, mais tout ça parce que je le veux bien  !!!

J'ai beaucoup lu pendant les vacances et je l'ai fini après mais au vu de l'épaisseur je l'ai lu vite 565 pages quand même !

J'ai tout simplement adoré et c'est là que le plus difficile arrive pour moi, vous en parler, vous donner envie de le lire et de l'aimer à votre tour ! Mais comme dans toute histoire d'amour je ne peut me faire marieuse ... Et voilà que je délire à nouveau ...

Revenons à ce livre qui pour moi est du grand Irving !

Il rassemble tout ce que j'aime chez lui : des personnages qui se construisent dans la durée (on les suit là de leur naissance et même avant, jusqu'à leur mort), 

Des personnages résolument attachants dans leurs particularités et dans leurs faiblesses.
Des hommes : Dominic, Danny, Ketchum, Joe, Ange.. Et aussi des femmes Daisy, Pam pack de six, Katie, Charlotte, Tombe du ciel...

Des situations rocambolesques qui si elles peuvent parfois faire tiquer dans leur crédibilité, permettent de construire l'histoire, les histoires et rendent le récit comme surnaturel et burlesque !

La construction des évènements qui arrivent comme des accidents qui font fléchir la vie des héros de l'histoire.
Qu'il est difficile de vous parler de ce livre, sans le trahir, il m'a touché car il parle avec beaucoup d'intelligence des liens familiaux et de la difficulté de perdre les êtres qui nous sont chers. Il m'a émue aux larmes...

" Pourquoi tu serais mort, toi aussi, si j'avais été percuté par une voiture ? (Joe le fils de Dominic)
Parce que tu dois me survivre. Si tu meurs avant moi, ça me tuera, Joe. (Dominic)"
J'ai aussi beaucoup aimé l'analyse que fait Irving sur son métier d'écrivain par l'intermédiaire de Danny. 
Beaucoup de lecteurs (et moi dans le lot) pensent que dans l'œuvre d'un écrivain on peut retrouver des éléments biographiques.

Irving en parle très bien et l'on s'aperçoit que l'auteur ne mets pas forcément de sa vie dans son œuvre du moins intentionnellement ... car au fond les liens sont là, indubitablement, inconsciemment  !
Et dans Irving on retrouve souvent des thèmes récurrents : les relations filiales, les ours, les mains, les fellations qui tournent mal, les amputations et j'en passe...

Que penser de cette fin qui boucle la boucle de ce grand roman ! Il vous faudra le lire pour savoir de quoi je parler, j'ai adoré ce bouclage ! Du grand art !

INTERVIEW

A travers son livre Irving parle aussi de son pays les USA, de son histoire ! Il parle de l'Histoire avec un grand H par le prisme de personnes qui la vivent au quotidien. J'adore les visions de ces personnages ! Le 11 septembre 2001, vu à travers les yeux de Pam Pack de six et des locataires du camping est (j'ai du mal a trouver l'adjectif...) bien vu !

J'oublie certainement encore des choses ... Oui comme l'écriture elle même qui me plait énormément (merci au traducteur qui n'utilise pas l'expression Par devers lui à tout bout de champs !) et sa dimension poétique.
Bon je me tais, je pense avoir dit le maximum et il ne vous reste plus qu'à le découvrir par vous même, un 5 étoiles je vous dit, alors n'hésitez pas de profiter de tous les avantages !

Merci John Irving et rendez-vous au prochain livre,
celui que vous concocter à la main rien que pour notre plaisir et il me reste quelques livres à piocher dans votre bibliographie, youpi !!!

Héros et John ...



BIBLIOGRAPHIE

 
Je finis par le début ;-) moi aussi avec l'épigraphe de ce livre

"J'avais un boulot dans les Bois du Grand Nord. Pendant un temps, j'ai bossé comme cuistot. mais ça me plaisait pas trop. Et un jour, la hache est tombée. "




24 commentaires:

  1. Je n'en ai jamais lu. J'en ai un dans ma PAL. Il faudrait... On peut dire que tu es une fan !!!

    RépondreSupprimer
  2. @ Syl. : ben oui il faudrait mais c'est ça on a tous une PAL avec pleins de livres qui nous attendent depuis longtemps...
    Je suis fan oui finalement je peux me prétendre fan de John Irving, j'adorerais le rencontrer en vrai et me faire dédicacer mes livres !

    RépondreSupprimer
  3. Ayé, il est emprunté à la bibli, ce sera mon neuvième! Mais pas pour un challenge, fini tout ça!

    RépondreSupprimer
  4. Tu as raison : plus on aime un auteur plus le billet est difficile à écrire. On ne sait par où commencer. On voudrait tout dire à la fois! Mais tu as très bien réussi à en parler et à freiner suffisamment ton enthousiasme pour en donner les causes! Ce roman reste mon grand favori de cette première partie de l'année. Pourvu qu'il soit déjà en train de nous concocter un autre de ce niveau!

    RépondreSupprimer
  5. Aaargh, ça va être dur de tenir encore un mois sans le lire... Heureusement que ma PàL est archi-blindée, de quoi me faire patienter jusqu'aux vacances pour découvrir ce nouvel Irving...

    RépondreSupprimer
  6. @ Keisha : super je pense que tu seras charmée ;-) J'attends ton avis de fan aussi :-)
    Bises et bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  7. @ Mango : oui j'ai souvent remarqué ça celà doit venir de l'adage la critique est facile l'art est difficile ... Et puis on a peur de desservir ce que l'on aime.
    Il fait partie aussi comme toi de mes grandes lectures 2011 :-) et je le suivrais encore !
    Bises et merci à toi pour nos échanges que j'aime beaucoup !
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  8. @ Septentria : pourquoi tu dois attendre un mois ? Pour le lire pendant les grandes vacances ? Si oui alors ça ira impec' pour le lire tranquillement. Pas facile de le transporter à la plage mais bien pour le lire dans un transat 8-)
    Bises Septie et courage plus qu'un mois ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Je le lirai c'est sûr, j'attends de faire descendre un peu ma PAL.

    RépondreSupprimer
  10. @ Aifelle : super je t'en souhaite à l'avance bonne lecture ;-)
    Ce genre de livre ne fait pas descendre rapidement une pal quand on l'entame mais vaut largement deux voir trois bouquins !
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  11. Je vous vois toutes enthousiasmées par ce livre , tu as une réelle influence Didi. Bises

    RépondreSupprimer
  12. @ Gérard : si j'arrive à communiquer mon enthousiasme c'est bien j'en suis heureuse même si je sais que en matière de lecture c'est souvent l'auteur qui influence le lecteur !
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  13. Ca y est, je viens de l'emprunter à la BM. Qu'il est gros, j'espère qu'il est passionnant.

    RépondreSupprimer
  14. @ Alex : j'espère qu'il te plaira, je l'ai lu assez rapidement en période de vacances avec lecture le soir car pas de télé ni internet ...
    De toute façon tu as un temps d'emprunt alors ...
    Bonne lecture à toi !

    RépondreSupprimer
  15. @ Ötli : je suis contente de t'avoir donné envie ... et je suis nulle parce que je me dis et ben zut si il n'aime pas ...
    Bonne lecture !

    RépondreSupprimer
  16. tu es une vraie passionnée, et de par tes mots , tu sais aussi nous transmettre ta passion...
    bises

    RépondreSupprimer
  17. Bon alors je vais te suivre et acquérir ce "Cinq étoiles" pour l'été. Comme toi j'aime bien réunir certaines conditions idéales pour lire certains livres. Celui là sera donc le livre du mois d'août !
    bisous ma chère Didi et très belle journée à toi !

    RépondreSupprimer
  18. @ Isabelle : merci à toi c'est très gentil et pour ma part tu sais nous transmettre une bonne dose d'humour ;-)
    Bises

    RépondreSupprimer
  19. @ Pétales de fées : Belle et agréable lecture alors pour cet été et le beau mois d'août ;-)
    Il a le droit au bel ex-libris ce 5 étoiles !
    Bises et bonne journée !

    RépondreSupprimer
  20. il tourne dans mon groupe de lecture, et j'ai hâte de le lire. Ça fait très longtemps que je n'ai pas lu de Irving

    RépondreSupprimer
  21. @ Gambadou : Si tu aimes cet auteur je pense que tu vas être heureuse de le trouver au sommet de son art !
    Bonne lecture à toi et à ton groupe de lecture !

    RépondreSupprimer
  22. Je vais te décevoir... Je suis réticente, juste à cause du côté pavé de ses livres. Pourtant, l'homme (dont j'ai fait plus ample connaissance lors de la Grande librairie qui lui a été consacrée) et l'oeuvre me semblent bien intéressants. mais les pavés, quand j'en achète, prennent la poussière sur mes étagères pendant une éternité !

    RépondreSupprimer
  23. @ Géraldine : tu ne me déçois pas mais je trouve que lire ce genre de livre qui en effet est un pavé nécessite une immersion mais après c'est que du bonheur !
    En matière de lecture je jongle entre des gros livres des moyens et des petits ça dépend ;-)
    J'ai reçu ton livre voyageur ! Merci ! Je le lis au plus vite et reste en contact pour la suite de son voyage !
    Bisous Géraldine !

    RépondreSupprimer