jeudi 2 janvier 2020

Bilan de mes lectures 2019 et projection sur 2020 !


Nous voilà en 2020 ! 

Je vous présente mes bons vœux 
pour cette nouvelle année !

Vœux de santé et de bonheurs à partager !

Des lectures et des échanges ici ou ailleurs.

De l'amitié, de l'amour et des découvertes. 

Toujours s'ouvrir l'esprit et s'évader 
Apprendre et rire.

Belle et heureuse année 2020 à vous tous !




Je profite de ce billet pour vous présenter par le biais d'un questionnaire le bilan de mes lectures. J'ai déjà utilisé ce questionnaire l'année dernière pour 2018 et je l'aime bien, il permet de faire un tour d'horizon de ma bibliothèque en 2019.

Il semble que j'ai un peu moins lu cette année 2019 ... 28 livres et 6 BD et beaux livres. Je n'ai pas toujours fait de billet ici sur mon blog... 

Néanmoins vous trouverez en lien mes avis sous presque chaque question !

  Ma première lecture de l'année 2019 



Magnifique cadeau d'une masse critique Babelio ♥

en 2020 d'autres beaux livres m'attendent notamment "D'art d'art " L'intégrale !
Cadeau de Noël de ma grande sœur ♥

Le livre le plus bref que j'ai lu 



et livre étonnant aussi et un petit coucou ;-)
en 2020 il y aura peut être encore des selfies 

Le livre le plus dépaysant 



Les paysages lunaires de l'Islande
" Le temps s'est levé et de la vapeur s'élève des anfractuosités çà et là, des pointes de lavent percent la mousse un peu partout. La lune comme un ballon nous suit, rebondissant d'un sommet à l'autre au bord des cratères, elle fait des ricochets sur nos talons, roule sur les dunes de lave et s’agrandit à chaque changement de direction comme le pupille d'un œil dont la clarté jaune se poserait sur nos nuques. Soudain elle disparaît derrière les nuages et le monde s'obscurcit à nouveau."

Une auteure qui s’inscrit dans mes valeurs sures ♥ et que j'ai envie de découvrir encore en 2020 notamment avec "Miss Islande" ! 

La plus belle couverture de l'année 

Azami de Aki Shimazaki 


Livre que j'ai aimé mais dont je ne vous ai pas parlé ...
J'aime la délicatesse de cette auteure ♥

J'ai le coffret "Au cœur du Yamato " qui m'attends pour 2020, superbe  !

Le livre dont l'écriture m'a éblouie 




Multiples prix dont celui de BABELIO ♥♥♥♥♥
et une de mes meilleures lectures de l'année 2019 !

Envie de le lire encore en 2020 !


tous les livres sur Babelio.com

Le meilleur personnage de l'année 


Bohem ♥ dans "Nous rêvions juste de liberté"  Henri Loevenbruck

Ce livre m'a émue, l'histoire de Bohem m'a émue. 
Plus qu'une ode à la liberté, ce livre met en avant la notion d'amitié , 
essentielle dans nos constructions personnelles !

L'auteur m'offre toujours des personnages masculins que j'aime ♥ comme l'année dernière son Apothicaire ♥

2020 avec Henri Loevenbruck avec l'envie de lire 


Le livre que j'attendais le plus



et pour 2020 !!!


tous les livres sur Babelio.com


Le livre le plus déstabilisant 


ou percutant !!!

Livre emprunté à la bibliothèque où travaille mon amie, j'espère pouvoir y retourner en 2020 quand elle reviendra♥♥♥  ! 


Le livre le plus inattendu


Inattendu car ce livre était dans le gîte de mes vacances d'été, inattendu la façon dont il est arrivé dans mes mains ! Lire à l'ombre de grands chênes à l'abri de la canicule ! Non chroniqué ...

J'espère que 2020 m'apportera encore des lectures surprises !

Le livre que j'ai enfin lu 



Une très belle lecture. 
Il est toujours agréable de découvrir des classiques. 

et en 2020 je compte lire des livres comme celui-ci, il y a tant à découvrir dans ce qu'il y a de déjà édité.

Le plus gros pavé  ! 

J'ai lu 5 pavés cette année et participé au challenge Babelio 2019 ! 

2 884 pages ! 


-->
Je rêvais de changer le Monde - Marek Halter - 564 pagesToutes blessent la dernière tue - Karine Giebel - 668 pagesRecettes d'Amour et de meurtre : Une enquête de Tannie Maria - Sally Andrew - 542 pagesCouleurs de l'incendie - Pierre Lemaitre - 535 pagesCandyland - Jax Miller - 575 pages

-->
DidiliSOURIS

Pour 2020 je me réitère ce challenge dans sa nouvelle version ! Merci Gwen21 ! J'aime bien les pavés !

Présentation des différents challenges sur BABELIO ici !

Le livre le plus émouvant 



Comme un soleil rasant cognant très fort, l'auteure a réussi à m'éblouir, me faire suffoquer, et cligner des yeux pour verser quelques larmes "a-mer". Car oui, la vie n'est pas toujours à l'image d'un été au bord de mer.

2020 marquera peut être d'autres lectures de cette auteure italienne qui m'a beaucoup plu ! 


Le livre le plus drôle 



En 2020 je compte bien rire encore pourquoi pas avec l'humour de Jean-Paul Dubois !

Le livre le plus ennuyeux de l'année 



Je me souhaite un 2020 sans abandon !

Le plus gros raté de mes lectures 


Je n'ai pas osé en faire un billet et j'en étais embêtée car l'auteure me l'a offert pour le chroniqué... Mais là non je n'ai pas pu...

Je souhaite une année 2020 sans déconvenues !

Le livre qui t'a donné envie de lire 
les autres œuvres de l'auteur 



Pour 2020 je pourrais piocher allègrement dans sa bibliographie !


Découvrir cet auteur sur Babelio.com

Un livre que tout le monde a aimé mais pas moi !




Désolée les amies Dup et Phooka mais ce n'est pas ma tasse de chocolat ... 

Y a du lourd ! Et ce livre est un énorme coup de cœur pour Dup et il se trouve donc aussi dans le Grand petit Prix   : Lire son avis ICI

J'espère que 2020 m'apportera des idées qui me correspondent :-)

Ma dernière lecture de 2019 et première de 2020


"La part des flammes" de Gaëlle Nohant 



@Nougat et le poinsetia janvier 2020 !

Bonne et heureuse année 2020 !
Belles et merveilleuses lectures !

mercredi 25 décembre 2019

Joyeux Noël 2019 ♥


Très joyeux et doux Noël à vous tous !
Un Noël au balcon pour cette année !

Je vous embrasse tendrement
et vous remercie 
pour votre présence, fusse-t-elle virtuelle,
et  tous vos présents ♥♥♥

@Didi Amsterdam février 2019 Rijksmuséum 

mardi 24 décembre 2019

La naissance du Printemps De Roxane Marie Galliez et Eric Puybaret



En cette veille de Noël je tiens à remercier sincèrement Babelio qui avec sa masse critique Jeunesse m'a offert ce bel album et les Editions Balivernes pour ce cadeau et les petites attentions supplémentaires (marques page et carte).



J'ai déjà eu l'occasion de lire Roxane Marie Galliez dans l'album " Au lit Miyuki " où l'écrivain était associée à un autre illustrateur c'est  ICI 

Cette auteure j'ai eu aussi le plaisir de la suivre quand elle éditait à titre gratuit un magazine sur internet qui se nommait Cocoon et qu'elle ne réalise plus hélas... Mais je vois qu'elle fait plein de chose.

Mais revenons à cet album, à l'heure de l'hiver qui a sonné dimanche 22 décembre, je me plongeais dans la naissance du printemps !

Dans des tons doux et des illustrations tout en poésie d'Eric Puybaret, j'ai accompagné Orithye dans l'apprivoisement de Borée le vent pas si violent.

Un instant de douceur et de poésie où la nature et l'amour sont au cœur de toutes naissances.

Un bel album à offrir pour faire scintiller les yeux des petits enfants à Noël 
même si les cadeaux sont sans doute déjà emballés... 
Ou à la naissance du printemps !




mercredi 20 novembre 2019

Les simples Yannick Grannec





1584, en Provence. L’abbaye de Notre-Dame du Loup est un havre de paix pour la petite communauté de bénédictines qui y mène une existence vouée à Dieu et à soulager les douleurs de Ses enfants. Ces religieuses doivent leur indépendance inhabituelle à la faveur d’un roi, et leur autonomie au don de leur doyenne, sœur Clémence, une herboriste dont certaines préparations de simples sont prisées jusqu’à la Cour.Le nouvel évêque de Vence, Jean de Solines, compte s’accaparer cette manne financière. Il dépêche deux vicaires dévoués, dont le jeune et sensible Léon, pour inspecter l’abbaye. À charge pour eux d’y trouver matière à scandale ou, à défaut… d’en provoquer un. Mais l’évêque, vite dépassé par ses propres intrigues, va allumer un brasier dont il est loin d’imaginer l’ampleur.Il aurait dû savoir que, lorsqu’on lui entrouvre la porte, le diable se sent partout chez lui. Évêque, abbesse, soigneuse, rebouteuse, seigneur ou souillon, chacun garde une petite part au Malin. Et personne, personne n’est jamais aussi simple qu’il y paraît. SOURCE Editions Anne Carrière

Préambule :

Livre acheté à la 34ème  fête du livre de Saint-Etienne ! Au départ je n'avais pas prévu d'y aller, nous devions nous occuper de la taille des nos haies à la maison mais le temps n'étant pas de la partie (pluie pluie pluie !) je me suis rendue finalement à Sainté pour flâner parmi les livres et m'en procurer quelqu'un et  rencontrer quelques auteurs.


@Didi 19 octobre 2019

@Didi 19 octobre 2019

@Didi octobre 2019 Ma petite récolte de livres 









Ma Didicace ! Il y avait longtemps ♥


Merci à Yannick Grannec très sympa et pleine d'humour. 


Mon avis :

J'avais repéré ce livre sur mon site chouchou j'ai nommé Babelio.





Les thèmes évoqués à propos de cette histoire me plaisaient : la vie dans une abbaye avec des femmes des bénédictines, l'époque la Renaissance 1584, et la présence des simples, des plantes médicinales.

Je suis entrée avec plaisir dans ce livre qui raconte la vie d'une abbaye et de ses sœurs au sein de l'Église et de ses enjeux.

Nous suivons par chapitre différents personnages, les sœurs et les nobles et hommes de l'église.


On est au cœur du couvent nous permettant de voir ce qui ne se dévoile pas à côté de femmes vouées au seigneur.

L'abbaye de Notre-Dame du Loup produit des baumes et autres décoctions, les sœurs soignent ainsi les pauvres et les riches.

Cette activité devient vite objet de convoitise pécuniaire de la part de l’Évêque qui en raison d'une bulle papale" n'a pas la mainmise sur ce "butin". 

L’Évêque Jean de Solines, enverra ainsi Léon la Sine un jeune prêtre pour essayer de s'emparer de ce privilège. A partir de là l'ordre et l'équilibre qui régnait dans l'abbaye vont s'effondrer.



Le prêtre va avoir un accident qui va le laisser aux mains des sœurs qui vont le prendre en charge pour le soigner admirablement.


A la suite de ça tout un tas de complot va envenimer même les plus blanches des personnes.

Tout va alors se fissurer et les personnalités basculées dans les tendances les plus noires de leur âme.

Yannick Grannec utilise une langue que je qualifierais de moderne et très rythmée. Les portraits des personnages oscillent ainsi entre poésie et gouaille.

Toute chose contient déjà sa fin
Comme la fleur donne au fruit la naissance
En fol amour germe l'indifférence
Dernier soupir le premier cri étreint.

et la gouaille de Maître Scabé un barbier chirurgien en visite à l'Abbaye  

"Sage décision. L'os doit être excellemment r'mis en lace avant d'en faire usage où il pourrait bien être ressoudé d''travers. Voyez, il y a deux écueils dans l'affaire. Ou c'est mal rabiboché, et il boitera à vie, où c'est le pourrisement, et plus de vie du tout ! L'un dans l'autre, un p'tit cal, c'est mieux qu'un bonjour à Saint Pierre sans qu'on est eu le temps d'se laver l'âme pour lui faire causette. "

Si j'ai aimé cette lecture, je peux dire qu'à posteriori le basculement dans une ultra violence et dans les dérives de certains personnages m'ont choquées et même en fait un peu déçue...

Si cette violence était réelle à cette époque (le traitement des hérétiques ne se faisait pas dans la dentelle !) j'aurais aimé qu'elle n'entache pas cette communauté de femme dévouée à Dieu et aux autres et que la solidarité au sein de la communauté des moniales soit plus forte...

Je me rends compte ainsi que dans ma "critique"  je ne vous ai pas parlé de ces femmes, elles tiennent pourtant les rôles les plus importants dans cette histoire et Clémence la doyenne a su me toucher particulièrement.  Dans son rapport à la nature et ses compétences médicinales.

Il y a Clémence la doyenne la plus douée dans l'utilisation des simples (une vraie Hildegarde de Bigen), il y a la sœur-mère Marie-Vérane, il y a la jeune Gabrielle et sœur Mathilde. Il y a bien sur toutes les autres sœurs qui composent cette communauté. Mais celles citées sont les personnages principaux de l'histoire.

J'ai aimé que le roman soit parsemé de petits textes comme des poèmes qui nous proposent des recettes d’élixirs et autre baumes pour soigner tel ou tel mal.

Les personnages de cette histoire ont tous leur part d'ombre et de lumière, j'ai apprécié les suivre. Je l'ai fait avec crainte pour ceux qui m'étaient devenus chers et doux comme Sœur Clémence.

Un livre agréable à lire qui s'égare hélas dans une violence qui est propre à l'époque...

De beaux portraits féminins au sein de cette communauté dédiée à Dieu. Un lieu que toutes n'ont pas forcément choisi.

Merci Yannick Grannec pour ce retour dans le passé 
dans ce monde de silence et de prière 
qui pouvait éclater à tout moment 
par les bassesses humaines et les convoitises des hommes.

Quant à vous n'hésitez pas à franchir les murs 
de l'abbaye de Notre Dame du Loup,
 les bénédictines seront vous soigner corps et âmes.

P.S : j'ai du mal à lire en ce moment... et à écrire aussi et m'occuper de mon blog qui vivote ... J'espère que ça reviendra. Ce livre je l'ai lu depuis longtemps déjà en octobre.


La poudre à chimères

Qui voudra se donner des rêves chaque nuit
préparera la poudre à chimères ainsi :

Le paisible sommeil d'enfant il trouvera,
car près de l'âtre double once abandonnera
du lait qu'on dit amer de la laitue vireuse, 
jusqu'à toucher un masse sombre et visqueuse.

La lourde porte des songes, il ouvrira,
Si en patience au fin du fin réduira 
Une bonne drachme de jusquiame noire
et autant de belladone au hachoir.

Il comptera deux onces de tanaisie 
dont l'us transmis que les rêves elle nourrit
et une de l'armoise, ou tabac de Saint-Pierre,
qui de la mémoire fait tomber les œillères.

Trempé sous une pinte d'eau salée,
le tout dans un grès, il laissera fermenter.
D'une étamine la cruche, il occultera.
Et au soleil d'été, un mois l'oubliera.

Qui voudra se donner des rêves chaque nuit
Ingérera la poudre à chimères ainsi :
Plus diligent et moins mordant il trouvera
De la prendre en fumigation qu'au repas.



tous les livres sur Babelio.com