mercredi 1 novembre 2017

octobre déclinant

Billet de fin octobre et même de début novembre, 

comme j'en ai parlé le mois dernier, je vais essayer chaque fin de mois de faire un billet récapitulatif du mois passé avec trois catégories ou peut-être quatre... 

Manière de redynamiser mon blogounet qui tourne au ralenti (très très peu de commentaires...) M'enfin c'est l'automne ... Ben oui, justement il devrait y avoir du monde derrière les ordinateurs vu qu'il fait nuit à 17 h avec cette foutue heure d'hiver... 

Où êtes-vous les amis ? Faites moi signe sivouplait :-S un petit commentaire m'ssieurs dames !

Et puis tiens c'est Halloween aujourd'hui et bien je vais manger tout les bonbons et attendre les sorts gniark gniark ! Même pas peur ! Bouh !



LA RUBRIQUE LIVRE  


Dimanche 8 octobre c'était la 32ème fête du livre de Saint-Étienne
 


  

Je devais aller à la fête avec ma meilleure amie et puis elle n'a pas pu venir alors j'ai fait un tour vite fait le dimanche matin. Pas la meilleure idée pour profiter de la fête, j'ai trouvé que beaucoup d'auteurs n'étaient pas là, ou censés être là mais accaparés par les divers spectacles et conférences. C'est peut-être bien aussi, mais je n'ai pas trouvé mon compte cette année... D'ailleurs comme chaque année nous avons tardivement la liste des auteurs présents et je trouve que côté publicité et bien ce n'est pas tip top. Pourtant c'est un beau rendez-vous !

Je me suis fait Didicacer plusieurs livres : 

- Deux de l'auteure très sympathique, Gaëlle Nohant :"La part des flammes " que j'avais en livre de poche et "Légende d'un dormeur éveillé " que je me suis offert en version broché) 

et une BD de Magasin Général (j'étais un peu surprise car il n'y a pas de dessin en Didicace sur la BD... Jean-Louis Tripp n'en fait pas apparemment ...)

Ma maigre moisson





Mon amie m'a offert un beau livre ♥♥♥ 
Merci ma Wal ! Nougat l'aime bien aussi


 et j'ai reçu mon livre pour la Masse Critique mauvais genre de chez Babelio. 






Je suis en lecture de ces deux livres

LA CATÉGORIE BALLADE ET NATURE 

Deux marches organisées à mon actif : une sous le soleil et la chaleur et l'autre avec un temps plus mitigé et plus froid. 12 kms et 13 kms au compteur.




 et sur les chemins d'automne




Mon arbre se pare de ses belles couleurs et c'est toujours un ravissement



J'ai fait quelques récoltes au jardin et notamment des butternuts (doux beurre en français)
et cette nuit tout a gelé mais c'est bien normal et j'ai sauvé tout ce que j'ai pu


LA RUBRIQUE CINÉMA 

"Au revoir là-haut " Albert Dupontel 


Acteurs


Été 2016, lecture de cet excellent roman de Pierre Lemaître : j'avais littéralement adorée !!!

Un livre qui reste au panthéon de mes plus belles lectures et qui reste ancré en moi comme je l'avais présagé à l'époque de sa lecture.

Voici mon avis ici sur mon blog !


Alors quand j'ai su que le livre avait été adapté par Albert Dupontel au cinéma j'ai eu envie de découvrir ce qu'il en avait fait. Et puis ce sont les vacances alors j'en profite pour retourner au cinéma. Comme je vous l'ai déjà dit, je n'y vais presque plus pour des raisons pratiques et j'y allais beaucoup quand j'étais stéphanoise. Si une chose me manque c'est bien le cinéma, mais pou le reste je suis très heureuse dans ma maison dans une ville moyenne.  


Alors ?


Et bien j'ai tant aimé le livre que forcément dirais-je, j'ai été déçue... 

Attention ce n'est pas un mauvais film, loin de là, mais s'il vous plait découvrez le livre, c'est une claque ! Prix Goncourt mérité !

Une adaptation prends forcément partie et peut transformer des éléments. Ici Dupontel réalise une fin qui n'est pas celle du livre... Et j'ai trouvé cela regrettable. 

Certains personnages ne sont pas assez mis en valeur : notamment Merlin ce personnage jubilatoire dans le livre. 

Également la sœur d’Édouard Pericourt est mise de côté dans le film, on la voit évoluer dans le livre de façon plus importante. 

Au contraire le rôle de la petite fille prends dans l'adaptation un rôle beaucoup plus important que dans le livre où si elle est présente elle n'est pas l'interprète du héros sans visage et sans voix. Une belle relation est ici révélée.



Côté acteur, j'ai toujours eu du mal avec Niels Aretrup, me demander pas pourquoi, je n'en sais rien, je le trouve vide d'émotion et je n'accroche pas à son jeu d'acteur... Là oki, il joue un père pas drôle du tout mais dans le livre on a aussi l'évolution de ce père dans le deuil de son fils et ce parcours d'un père envers son fils est formidablement écrit. 

Lafitte fait un beau salop en la personne de Pradelle mais là aussi, tout le personnage m'a  semblé effleuré... Il faut dire qu'en 2 h de cinéma difficile de retranscrire tout en pavé. 

Il faut que je vous parle de ce qui m'a plu car il y a des éléments tout de même :

Parmi ceux-ci il y a l'acteur principal Nahuel Perez Biscayart ! Je ne le connaissais pas du tout mais il s'empare de ce rôle de bien belle façon. Uniquement avec le regard et les postures. Bravo !


Tous les masques sont d'une extraordinaire beauté. Ils sont des personnages à eux seuls. Un ravissement : le lion en billet étant l'un de mes préférés.






Les scènes de départ de la guerre des tranchées sont bien rendues. 

J'ai aimé le jeu d'Albert Dupontel qui joue parfaitement ce personnage central d'Albert Maillard. 



En résumé, si je ne peux que vous inviter d'aller voir le film, 
je ne peux que vous encourager à vous plonger dans le livre. 

Il y a pas mal de concours pour gagner des places même le livre :



 

La force de la littérature est de provoquer l'imaginaire !

Albert Dupontel a adapté de belle façon ce livre, 
mais c'est sa façon et pas forcément la mienne. 

Chez Pascale vous trouverez un avis bien plus positif que le mien, 
elle n'a pas lu le livre peut-être cela vient-il de là... 

Comme je ne suis pas réalisatrice je vais continuer à repenser à ma lecture 
qui est je le répète une très belle et grande lecture.



10 commentaires:

  1. Dommage quand les auteurs s'absentent de leur place (même si pour des raisons légitimes) Je râle aussi quand on n'a pas la liste avant assez vite.
    Tiens, en vacances un des voyageurs venait de Saint Etienne (j'ai découvert qu'il y a un accent stéphanois!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Keisha,
      oui c'est vrai on veut les auteurs pour nous quand ils sont annoncés ! Bref...
      Ah l'accent stéphanois sur le son "an" et le son "Eu".
      Je crois l'avoir un peu ... surtout sur les "eu" tu m'entendrais dire "une bande de jeune qui se fends la gueule".
      L'entraîneur Aimé Jacquet a un fort accent ça donne une idée ;-)
      J'ai hâte de te lire concernant ton voyage sud africain !
      Bisous

      Supprimer
  2. Merci pour le lien.
    Bravo pour les balades et les lectures.
    Comme toi j'ai adoré les masques. Les 2 que tu mets en photos sont des splendeurs.
    L'acteur Nahuel, je t'invite à le découvrir dans 120 battements par minute, il y est tout aussi bouleversant qu'ici dans un tout autre registre.
    Un bel acteur à suivre de près.
    Dupontel est formidable dans le rôle et la petite fille vraiment incroyable.

    Par contre, je suis grande fan du jeu de Niels Arestrup depuis plusieurs décennies :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Pascale,
      de rien pour le lien c'est ton blog ciné que je suis de très près.
      Merci pour le conseil pour 120 battements par minute je le regarderais.
      Pour Niels Astrup je ne me l'explique pas ... J'adhère pas à son jeu et je suis bien incapable d'en comprendre la raison...
      Bises à toi

      Supprimer
  3. Superbe billet Didi!
    Une ribambelle de jolies découvertes, des mots, des livres, des films, des images, des gourmandises et ton Nougat à qui je fais un GROS bisous!!! Smack!
    Et des bisous pour toi aussi, bien sûr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nad,
      merci merci de venir me lire j'espère que tu vas bien. Je vais d'ailleurs de ce pas aller te rendre visite.
      Je transmets à mon Nougat qui est resté tout l'après midi avec moi car il ne fait pas beau ici.
      Bisous et à bientôt

      Supprimer
  4. Magasin général, une merveille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Manu,
      oui une bien belle série que je n'ai pas encore totalement découverte !
      Bisous

      Supprimer
  5. Avant toute chose merci d' être venue trinquer avec moi ...tu m' as très très fait plaisir ... :-)
    Bien sur que moi aussi j' ai adoré le livre " Au revoir là-haut " Je l' ai dévoré ...
    Hier j' ai été voir le film et j' ai adoré aussi ...
    Tu as raison il y'a beaucoup de passages de la vie des personnages qui sont effleurés par rapport au livre tellement plein de détails ...mais la synthèse réelle de ce bijou ne devait pas être facile ...
    J' ai donc vu le film avec une curiosité sereine ...juste pour voir ...comment a t-il fait pour rendre autant d' images , autant d' idées ...Les masques sont des merveilles et le jeu des deux acteurs principaux est superbe ...Comme tu le dis :
    La force de la littérature est de provoquer l'imaginaire !
    À chacun sa façon ...
    Ce qui est sur c' est que je n'oublierai ni le livre ni le film ...
    De tout coeur je t' embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel plaisir Mathilde de trinquer virtuellement aux 10 ans de ton blog !
      Le film d'Au-revoir là haut est un bon film. Mais il est vrai que je garde une petite préférence pour le livre... L'imaginaire en action :-)
      De tout cœur je t'embrasse aussi : bisous bisous et bon WE

      Supprimer