mercredi 14 décembre 2016

Le goût des pépins de pomme de Katharina Hagena

A la mort de Bertha, ses trois filles, Inga, Harriet et Christa, et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur maison de famille, à Bootshaven, dans le nord de l'Allemagne, pour la lecture du testament. A sa grande surprise, Iris hérite de la maison et doit décider en quelques jours de ce qu'elle va en faire. Bibliothécaire à Fribourg, elle n'envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu'elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin qui l'entoure, ses souvenirs se réveillent, reconstituant l'histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais essentiellement tragique, de trois générations de femmes
Katharina Hagena nous livre ici un grand roman sur le thème du souvenir et de l'oubli.

Katharina Hagena est née en 1967. Spécialiste de l’œuvre de Joyce, elle a enseigné la littérature anglaise et allemande au Trinity College à Dublin et à l'université de Hamburg où elle vit toujours.
Mon avis : 

Bertha a fini sa vie en totale confusion ... et bien moi aussi à la fin de ce livre.

Prêt de mon ami Tof, merci, merci, cette lecture m'a laissée dubitative, j'en suis un peu ennuyée de n'avoir pas super aimé ...

Sans avoir détesté non plus ce goût des pépins de pomme, cette lecture me laisse un goût d'inachevé.

J'ai eu beaucoup de mal lors de cette lecture à situer les personnages entre eux. L'auteur nous trimballe de l'un à l'autre de manière sporadique et sans aller jusqu'au bout de leurs morceaux de pomme... enfin de leur d'histoire... 

Les allers retours, passé / présent se font sans crier gare, c'est très inconfortable.

Alors oui, ça m'a agacé. A un moment, j'ai d'ailleurs pris une feuille pour recadrer les prénoms des personnages et leurs liens. Surtout des femmes qui peuplent ou ont peuplé cette maison et surtout ce jardin : Bertha, Anna, Inga, Mira, Rosemarie, Christa, Iris ...

D'ailleurs cette maison et ce jardin sont les éléments centraux par rapport aux personnages de ce livre. 

Les descriptions de ceux-ci sont agréables et surtout  celle du jardin au cours des différentes saisons.

" Bertha avait des courgettes au jardin, elle se plaisait à y introduire des plantes qu'elle ne connaissait pas et était fascinée par la vitesse à laquelle poussaient ces dernières. En revanche elle ne savait que faire de ces légumes énormes. Ils se défaisaient complètement à la cuisson, et, consommés crus, ils n'avaient aucun goût. Elle les laissait croître et croître jusqu'au moment où, à la fin de l'été, cette partie du jardin ressemblait à un ancien champs de bataille que des géants, après s'y être affrontés, auraient abandonné en laissant sur place leurs massues pansues. " 

Mais si la mémoire sait nous jouer des tours, l'auteur a rendu ma lecture floue et ma compréhension difficile ... 

" Les gens devenaient-ils oublieux lorsqu'ils avaient quelque chose à oublier ? L'oubli ne tenait-il qu'à l'incapacité de retenir les choses ? Peut-être que les vieilles gens n'oubliaient rien mais se refusaient simplement à retenir ceci ou cela. A partir d'une certaine quantité de souvenirs, chacun devait finir par en être saturé. L'oubli n'était donc lui-même qu'une forme de souvenir. Si l'on n'oubliait rien, on ne pourrait pas non plus se souvenir de quoi que ce soit. Les souvenirs sont des îles qui flottent dans l'océan de l'oubli." P 102


Reste également cette belle couverture alléchante, une gravure coloriée de Friedrich Guimpel, mais je vais rendre cet exemplaire à son propriétaire ;-) 


Une lecture au goût des pépins de pomme
 à la saveur délayée dans trop de souvenirs confus, 
une nébuleuse de pépins...

A vous de voir si vous voulez le goûter !





" La mémoire ne nous servirait à rien si elle fût rigoureusement fidèle. " 

Paul Valéry 


22 commentaires:

  1. Contrairement à toi, j'ai beaucoup aimé cette lecture :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Aifelle,
      oui je sais elle a plu à de nombreux lecteurs et lectrices...
      Je ne sais pas pour moi la sauce n'a pas pris.
      Bisous

      Supprimer
  2. Il me semble que j'ai abandonné rapidement! Tu confirmes que ça devrait être trop flou.
    Bon, ton dernier comm chez moi est passé, tu es chez blogspot, j'ignore ce qu'ils' fabriquent parfois! ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou,
      ben oui une lecture qui perds parfois ces lecteurs en route ... Toi moi et quelques autres au vu des critiques que j'ai lu a postériori sur Babelio.
      Pour le commentaire sur ton blog et bien oui je suis sur google et blogspot... et j'avais laissé un message sur le livre à propos des mathématiques... zut alors.
      Bisous

      Supprimer
  3. Bonsoir Didi, ce roman m'avait copieusement ennuyée, je n'ai pas compris l'engouement à l'époque à son propos. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Dasola,
      oui je crois que je ne suis pas seule à ne pas avoir trop aimé ce roman... J'en reparlerais à mon ami qui me l'a prêté pour savoir plus ce qu'il a aimé.
      Bonne soirée bisous

      Supprimer
  4. Je l'avais lu en 2010 et comme toi j'avais été mitigée : http://www.marie-alex.fr/lily-framboise/post/2010/09/19/Go%C3%BBt-des-p%C3%A9pins-de-pomme Bon Noël et à plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Lily,
      oui une lecture mitigée.
      J'espère que tu vas bien j'ai bien aimé retourner voir ta soupe aux cailloux.
      Bisous et joyeuses fêtes de fin d'année.

      Supprimer
  5. Moi non plus, je n'avais pas super aimé. Il m'a manqué un petit quelque chose pour vraiment apprécier ce roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Alex,
      oui on a l'impression de ne pas aller assez au fond de cette histoire.
      Bisous et bonnes vacances en espérant que tu ailles bien.

      Supprimer
  6. Justement ce qui me reste de cette lecture, 6 ans après c'est la maison et le jardin. Une écriture et une atmosphère qui m'avait emballée ! Quant aux personnages, à part l’héroïne et son ami d'enfance...
    Joyeuses fêtes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Enitram,
      oui une belle atmosphère tout de même dans ce livre qui prime sur l'histoire des personnages.
      Bisous et bonnes fêtes de fin d'année à toi

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Bonjour Hélène,
      oui il semblerait que ce livre ne fasse pas l'unanimité.
      Bises et bonnes fêtes de fin d'année

      Supprimer
  8. Une lecture floue, ça gâche clairement le plaisir. Je passe du coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou,
      oui une lecture floue malgré mes lunettes 8-)
      Merci merci pour toutes les bonnes idées lectures cher Jérôme.
      Bonnes vacances !

      Supprimer
  9. Merci pour ton lien, Didi ;-)
    Une belle présentation de ce livre, mais tu ne nous pas vraiment envie de nous y plonger!
    Celui que je viens de finir et que j'ai beaucoup aimé, comme tout B. Werber, c'est "Demain les Chats"!
    A lire à plusieurs niveaux... comme tous ses autres livres!!
    Un peu déçue par "La Fille du Train"....
    Bises et joyeux Noël :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Noushka,
      contente que tu aies retrouver le chemin de mon blog ;-)
      Au fait je voulais te demander si tu connaissais cet oiseau, vu au parc des oiseaux :
      http://imagimots.blogspot.fr/2016/11/au-parc-des-oiseaux.html
      La photo c'est la N° 5
      Merci merci et je note ton conseil sur le livre de Bernard Werber
      Bisous passe de joyeuses fêtes ♥

      Supprimer
  10. Un moment qu'il m'attend celui-ci..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Manu,
      peut être que tu l'apprécieras ... Moi c'est un avis mitigé qui émane de ma lecture...
      Bisous

      Supprimer
  11. J'ai lu ce roman il y a quelques années et il ne m'avait pas trop enthousiasmé. Je ne me souviens plus pourquoi, il faudra que je le relise un jour. C'est une amie qui me l'avait conseillé. Elle n'en revenait pas que j'aie été déçue, disant que ces portraits de femmes fortes devraient me plaire. Je me souviens de ça...
    Donc je finirai par le relire un jour.
    Joyeuses fêtes Didi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou,
      comme moi livre conseillé par un ami mais pas trop aimé... C'est ainsi par contre je ne le relirais pas, je relis rarement très rarement, trop rarement d'ailleurs ce que j'ai beaucoup aimé.
      Joyeuses fêtes à toi aussi
      Gros bisous au chocolat

      Supprimer