dimanche 24 février 2013

Ne regrette rien Benjamin Biolay et OrelSan



@Didi 2013


Des couloirs infinis de glace et de marbre
Un froid qui brûle un froid qui détruit
Le soleil se cabre
Nos pas se suivent dans la neige
Sur la grand’ roue dans les manèges
Ne regrette rien
Tout au long de la vie un œil invisible
Que l’on soit l’aigle ou le colibri on reste la cible
Nos pas se suivent dans la neige
Nos cœurs se taillent
Nos corps se piègent
Ne regrette rien



Mes pas dans la neige 2013


Communément on le recense sous le nom de l’amour
Communément on le ressent mieux la nuit que le jour
Mieux la nuit que le jour


Des couloirs infinis
Peu de feuilles aux arbres
Des flocons tombent au ralenti



@Didi hiver 2012


 Le soleil se sabre
Nos pas se suivent dans la plaine
Lorsque trop loin nos corps se plaignent
Ne regrette rien



Le soleil se sabre @Didi 2012


 Tout au long de la vie
La tournée des lacs
Des bras de mères de quelques taudis
Sont remis à sac
Nos pas se suivront dans la tombe
Viens on s’envole vas-y on tombe
Ne regrette rien



@Didi2011

Communément on le recense sous le nom de l’amour
Communément on le ressent mieux l a nuit que le jour
Mieux la nuit que le jour
Mieux la nuit que le jour


@Didi2010


OrelSan : Est-ce que nos instants d’extase
Laisseront des traces
Ou presque des remords
Une amertume après la fonte des classes
Avec le temps les sentiments les plus profonds s’effacent
On joue nos rôles du mieux possible
Un jour on tombe les masques
Interroge l’avenir son désastre
Peu d’option relations néfastes nos passions trépassent
Si l’amour est dans l’air des classes
Ne regrette pas l’espace
Les vibrations l’excitation
Les nuits d’action
Le ciel est gris
Les anges pleurent
Les nouvelles déceptions
Feront les vieilles rancœurs
La routine les sales manies les mauvaises habitudes prennent de l’ampleur
Le quotidien cohabite mal avec les êtres branleurs
Trop de classe pour un seul coup de maitre chanteur
Les mêmes disputes et je discute avec le sampleur
Ne regrette pas les fresques l’apogée
La beauté du geste
Ne regrette pas l’effort les chasses au trésor
Des couloirs infinis de glace et de marbre
Un froid qui brûle un froid qui détruit
Le soleil se farde
Nos pas se suivent dans la neige
Sur la grand’ roue dans les manèges ne regrette rien
Ne regrette rien ne regrette rien
Ne regrette rien 


@Didi2012


OrelSan : Interroge l’avenir son désastre
Peu d’options relations néfastes relations néfastes
Si l’amour est dans l’air des classes
Ne regrette pas l’espace
Les vibrations l’excitation
Les nuits d’action
Le ciel est gris les anges pleurent
Les nouvelles déceptions feront les vieilles rancœurs
La routine les sales manies Les mauvaises habitudes prennent de l’ampleur
Le quotidien cohabite mal avec mes rêves de branleur
On tombe le masque on va se foutre du maitre chanteur
Les mêmes disputes
Et je discute avec le sampleur
Et je discute avec le sampleur
Et je discute avec le sampleur
Et je discute avec le sampleur .



 

25 commentaires:

  1. Joliment illustré... Et merci pour la découverte... oui, je sais, je ne connais rien à la chanson française ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour :)
      Contente de faire connaitre cette chanson du dernier album de Benjamin Biolay : Vengeance
      Les textes sont superbes (comme ceux de "La superbe " d'ailleurs) et ces associations de voix et de styles sont très beaux. Enfin je trouve.
      Un dimanche de neige ici !
      Bises

      Supprimer
  2. C'est très réussi: de bien belles photos! C'est superbe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mango,
      j'aime cette chanson et elle m'a inspirée en ce dimanche neigeux.
      Bisous

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup tes photos moi aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci manU,
      bon dimanche à toi :-)
      Bisous

      Supprimer
  4. Me voici de passage rapide par ici avant de faire un bon gros dodo bien mérité. J’ai du mal avec Biolay. C’est indéniablement un poète, mais le personnage, je ne sais pas, j’accroche pas du tout. Du coup, je n’ai jamais vraiment écouté. Ce texte est un peu lugubre non ? Ces histoires de relations néfastes, de pas qui se suivent dans la tombe et de maîtres chanteur… Brrrr. Ca fait froid dans le dos quand même. Je ne connais pas ta situation personnelle, mais j’ose espérer que ça ne fait pas écho à une relation qui aurait mal tourné pour toi . A part ça, bonne nuit à tout le monde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Stephaniz,
      je pourrais ne pas aimer Biolay tant il a été désagréable avec les Stéphanois lui étant lyonnais... Mais je ne m'attarde pas à ça et j'aime beaucoup beaucoup ce qu'il écrit et cette chanson est belle comme une poème !
      Bises

      Supprimer
  5. Mise en chanson, mise en image ... parfaites toutes les deux ! Bisous glacés chère Didi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ariane,
      ah il va falloir patienter pour les décorations fleuries :-S
      Enfin heureusement à l'appartement j'ai deux orchidées qui sont en fleurs !
      Bisous chère amie.

      Supprimer
  6. un billet fort bien agrémenté tant par les mots que les photos.
    Merci.
    bonne semaine @ bientôt, haude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Haude, belles ballades à toi qui sait si bien nous faire découvrir le beau !
      Bisous

      Supprimer
  7. J'ai appris à connaître ce chanteur tout récemment ! Comme quoi il n'est jamais trop tard pour bien faire. De jolis mots et une belle mélodie
    Bisous et bonne semaine Didi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marité,
      j'ai deux de ses albums en écoute fréquente.
      La superbe et La vengeance !
      Bisous et bonne semaine.

      Supprimer
  8. Wow ! Merveilleuses, fantastiques, féeriques photos pour illustrer les très belles paroles de Biolay. (Heu, la vidéo, j'ai stoppé à la partie d'Orelsan, le rap, je ne peux pas lol mais vraiment pas...désolée...:D). Merci pour la découverte de cette chanson de Biolay.
    Bises et belle semaine Didi ! Encore bravo pour tes sublimes photos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nath',
      je sais que la neige et l'hiver te plaisent infiniment ;-)
      Pour le rap je ne suis pas adepte mais dans cette chanson le mélange me fait le supporter étonnement !
      Bisous et belle semaine aussi aujourd'hui le soleil nous fait l'offrande de ces rayons sur la neige et c'est beau !

      Supprimer
  9. on est sur la même longueur d'ondes ! :))

    RépondreSupprimer
  10. Coucou Théoma ! Un belle longueur d'ondes à travers la musique et les livres
    Très amicalement blog ♥

    RépondreSupprimer
  11. joliecitation at gmail.com1 mars 2013 à 11:50

    Ouais ben moi j'aimerai bien en être au stade où on ne regrette plus rien, mais là, franchement j'y arrive pas. J'ai bien l'impression que nos "moments d'extase" ne lui ont pas laissé franchement beaucoup de traces justement...Je lui en veux encore trop fort. Ca fait trop mal les histoires d'amour... :-( Joli texte sinon, c'est bien vrai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jolie citation,
      je rajouterais alors qu'avec le temps va tout s'en va et que les chagrins s'estompent avec le temps. Bon courage à toi.
      Bisous

      Supprimer
  12. Elles sont superbes tes photos.
    Souvent j'ai envie d'illustrer des chansons avec des images, et ce n'est pas si évident. Belle réussite, belle harmonie ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Pastelle,
      merci pour le compliment. J'aime les mots et les images et ici la météo m'a fait offrande de beaux clichés.
      Bisous en apesanteur !

      Supprimer