mercredi 16 mars 2011

Les beaux iris de l'avenue de Albert Atzenwiler

aquarelle d'une blogo'amie !

Les beaux iris de l'avenue


Les beaux iris de l'avenue
Panache au vent,
Violets ou blancs
Tous en grande tenue,
Vont passer la revue.


Tenant bien haut leur hallebarde,
Panache au vent,
Violets ou blancs
Les beaux soldats : regarde !
S'en vont monter la garde.


Ils ont , ma foi, si fière pose
Panache au vent,
Violets ou blancs
Que les tulipes n'osent
Lever leur tête rose.


En défilant dans les allées
Panache au vent,
Violets ou blancs
Ils conquièrent d'emblée
le cœur d'or des pensées.


Albert Atzenwiler 


Ce billet existe grâce à vos si gentils commentaires 
et à vos aides toujours précieuses et attentives ! 

Des mercis très spéciaux à :

Une blogo'amie  qui a bien du talent pour les aquarelles : son aquarelle est inspirée, m'a-t-elle précisée, de celle du peintre Pierre-Joseph Redouté
le bien justement nommé "Le Raphaël des fleurs" .
Vous la connaissez sans doute ;-) du moins elle nous invite à lire autour d'un thé et des macarons ou à prendre le chemin avec une roulotte...

Voici donc des iris pour toi !

Iris de Pierre-Joseph Redouté

et à Alexb  qui m'a laissé en commentaire (elle n'a pas de blog, j'espère qu'elle repassera ici) la poésie dans son entier (ici mon appel à l'aide à la toile) et qui a remarquée tout comme moi que cette poésie n'était pas répertoriée dans l'univers "googolinesque"...
A savoir pourquoi ça je ne saurais vous le dire...
Désormais mon blog en donnera le chemin grâce à toi !

et pour toi AlexB (et à ta fille), je vous offre un autre poème de cet auteur si discret :

Poète suisse et directeur de l'enseignement à Genève, auteur de manuels scolaires ( Leçons et exercices de grammaire française, école primaire), et de contes pour enfants, Albert Atzenwiler (1898-1941) nous propose les images d'un petit printemps.

Petit printemps

Petit printemps fantasque,
Qui lance avec humeur
De violentes bourrasques
Sur les arbres en fleur ;
Petit printemps sauvage
Comme un chat hérissé,
Qui nous crache au visage
De gros flocons glacés ;
Petit printemps boudeur,
Pourquoi faire la moue ?
Laisse tes douces fleurs
Refleurir sur ta joue.

Albert Atzenwiler


Le site officiel


C'est aussi le printemps des poètes alors délivrons les poésies 
qui sont en nous et récoltons en encore et encore !



18 commentaires:

  1. Très beau poème d'un auteur qui m'était inconnu. Le printemps t'inspire.
    Je t'embrasse...

    RépondreSupprimer
  2. @ Niki : oui ils sont très beaux je les aimes beaucoup !

    RépondreSupprimer
  3. @ Syl. : Oui cet auteur n'est pas très connu ni reconnu et le printemps inspire les artistes de talents ;-)
    Moi aussi je t'embrasse, amie de la blogo :-)!

    RépondreSupprimer
  4. Très joli billet Didi ! J'aime passionnément les iris et les aquarelles et le petit poème sur le printemps est ravissant ! Bravo pour le relai vers les poètes !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Je fais de belles découvertes chez toi! Elle a bien du talent ton amie!

    RépondreSupprimer
  6. Je regarde pousser mes iris des marais,
    d'ici à la première fleur ce sera long !
    mais ils seront si beaux...

    RépondreSupprimer
  7. @ Pétales de fées : merci très chère Pétales aux doigts de fée ! Pour le relais vers les poètes je comptais en parler et cette poésie des iris m'en a donné la belle occasion !
    Bisous et vive la poésie, les fleurs, le printemps et les amis !

    RépondreSupprimer
  8. @ Mango : merci chez toi aussi je fais de belles découvertes :-)
    Quant à ma blogo'amie je suis sure qu'elle verra bien que l'on admire son talent !

    RépondreSupprimer
  9. @ Wal : un vrai beau cadeau de la nature, ils arriveront bien à temps !
    Bises !

    RépondreSupprimer
  10. Quel beau billet pour une admiratrice d'iris comme moi (et en parfumerie, je ne te dis même pas !!!).

    Superbe en tous points !
    Merci Didi !
    V.

    RépondreSupprimer
  11. @ Valdelia : contente de te lire ;-)
    Merci, sais tu que j'aime beaucoup l'odeur de l'iris noir en parfum, je suis juste un peu déçue que Yves R-ocher ne fasse plus son eau fraiche que j'aimais beaucoup porter.
    Bisous Valdelia !!

    RépondreSupprimer
  12. Ton billet me va bien et nous documents de belle façon...
    J' adore les iris et hier en les nettoyant avec soin , en enlevant leurs feuilles fanées par l' hiver j' ai pu constater qu' ils avaient mis le " turbo "..:-))
    La puissance du démarrage pour faire honneur au printemps est impressionnante...
    Joli Dimanche à toi

    RépondreSupprimer
  13. @ Mathilde : oui ça frémit le printemps
    Même toi tu es en avance en me souhaitant un joyeux dimanche le samedi ;-)
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  14. Je suis allé voir ce que faisait ce peintre, il aime aussi beaucoup les roses assez fabuleuses ces toiles. Bises Didi.

    RépondreSupprimer
  15. @ Gérard : oui un peintre des fleurs et des roses énormément !
    Bises bonne soirée, merci de venir me visiter :-)

    RépondreSupprimer